Les logiciels open source et la fracture numérique

Si beaucoup louent l’open source, force est de constater que son implémentation dans les pays émergents reste marginale. En effet, notamment sur le continent africain, Microsoft a réussi à pénétrer le marché en mêlant dons et licences dans les années 90 et 00, ce qui a d’ailleurs posé un certain nombre de problèmes dans plusieurs pays: une fois le système installé gratuitement, les mises à jour n’étaient par contre pas gratuite. Résultat: de nombreuses administrations ont du complètement revoir leur parc informatique, notamment à travers un logiciel d’inventaire qui permet de reconnecter tous les postes facilement.

Au début de l’année, plusieurs organisations se sont réunies pour coordonner leur action. Si l’on connaît OpenStreetMap ou la fondation Mozilla comme acteurs incontournables, l’objectif est de créer une coalition permettant de gérer l’ensemble des structures informatiques, à la fois hardware et software.

Voir à ce sujet l’excellent article d’Olivier Sarrat paru plus tôt cette année.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s